Trente secondes avant de mourir

Pour que des vies basculent, il suffit parfois d’une seconde.

New York, 2018.
Assis dans une salle d’embarquement de l’aéroport de La Guardia, Tom Brady observe les autres passagers, autant d’anonymes ignorant tout de son terrible Thanksgiving 2015.

Impossible d’oublier ce fameux jeudi ! Une journée noire, agitée, tendue, qui cache d’effroyables secrets mais aussi une vérité glaçante, dérangeante, dont les racines puisent bien plus loin dans le passé…

À cet instant, Tom est loin d’imaginer qu’il ne lui reste que trente secondes avant de mourir.

Tarif Kindle: 2,99 €   Tarif Broché: 17 €

Acheter sur Amazon

Description

Prologue

 

 

— Putain d’avion !

 

Il est de ces endroits où l’esprit vagabonde, s’égare, se détend ou s’angoisse.

Il en est ainsi dans les cabines des avions de ligne, dans lesquelles certains passagers s’endorment paisiblement, à peine décollés, tandis que d’autres au contraire se torturent les méninges et se tordent les tripes.

Le confinement, sans doute, est source d’angoisse.

La promiscuité, aussi, peut vous rendre nerveux, voire paranoïaque, qui sait…

L’impuissance, enfin, devant l’inexorable. Le passager ne peut que subir, faire aveuglément confiance au matériel et, bien sûr, au pilote lui-même.

Ce pilote qu’on distingue à son poste, lorsque l’on grimpe l’escalier accolé à l’avant de l’appareil, ce pilote en train d’effectuer sa checklist et dont on aperçoit les quatre galons sur les épaulettes. À cet instant on s’abandonne aveuglément entre les mains expertes du commandant de bord…

 

C’est précisément ce à quoi songe Tom Brady, assis dans la salle d’embarquement, à quelques minutes seulement du décollage.

Au-delà de ces banalités ressenties par tout passager lambda, Tom Brady a soudain un tout autre pressentiment, qu’il ne saurait très bien expliquer. Une forme de prescience, diront certains.

 

Alors qu’il aperçoit le commandant de bord se diriger vers la passerelle conduisant à l’avion, Tom Brady ne le sait pas encore, mais il n’aura pas la chance, ce soir, de contempler un nouveau coucher de soleil…

 

Et pourtant… il aurait dû comprendre !

Avis des lecteurs

Il n'y a pas encore d'avis.

Ajouter un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.